Articles

Contenants et pots pour balcons et terrasses, bien choisir:

,

Sur un balcon ou une terrasse, pour garder ses plantes, soit on place le végétal directement dans un pot soit on place le pot horticole dans un cache pot. Pour les petits espaces cela peut être pratique de changer souvent de cache-pot, cependant cela permet difficilement de faire une composition (de vivaces ou annuelles par ex).

contenant pot design

La taille

Il s’agit d’un des éléments les plus important pour le développement des végétaux. Choisir un grand contenant sera en règle générale mieux pour la plante. Attention cependant à bien équilibrer l’apport de terre végétale et de terreau pour éviter un desséchement trop rapide du substrat.
Pour les plantes vivaces je conseille personnellement d’utiliser des pots de 20cm de profondeur sur 20 cm de large minimum, cela permet de placer au moins deux plantes dont la floraison pourra se succéder.  Si vous pouvez prendre plus grand, allez y vous pourrez mettre 3 plantes (vivaces par exemple) et prolonger la floraison de votre composition.
Pour un arbuste adapté à la culture en pot, je conseillerai de choisir un diamètre au minimum de 50 cm  et une profondeur minimum de 60 cm (garder 15 cm pour le drainage).
Pour les arbres en pot il faut un contenant adapté et faire attention au poids pour les balcons et terrasses.

pot bac sac

Le fond et la forme :

La forme importe peu au végétal à partir du moment ou l’on respecte les dimensions énoncés au dessus. Pour le jardinier en revanche cela en a un peu plus car il faudra que celle-ci se fonde dans le décors de la terrasse ou du balcon. Les Pots ronds, rectangulaires ou jardinières passent partout, mais vous pouvez oser des formes plus extravagantes comme une chaise ou un pot de lait.
Dans la plupart des cas les pots d’extérieurs sont déjà percé au fond pour évacuer les excès d’eau. Je vous conseillerai de percer un des bord à 10 cm du fond pour assurer une réserve d’eau. Vous pouvez faire un trou en fond si vous craignez pour l’aspect esthétique. Ce critère est à prendre en compte lors du choix de la forme et de la matière, certains pots sont difficilement « trouable ». Astuce : prendre un tournevis (solide) et taper dessus avec un marteau, cela vient à bout de tous les pots métal et plastiques.

Le Style :

Le style est à prendre en compte lors du choix et nécessite de faire le point sur les éléments présent dans le coin de jardin. Qu’il soit de style champêtre (zinc, métal, terre cuite), design (résine, plastique, métal galvanisé) ou classique ( terre cuite vernis, pierre reconstitué…) il doit s’intégrer aux éléments présent ou futur. Pour cela les professionnels rivalisent d’originalité et s’adapte à tous les gouts. Les couleurs sont également à prendre en compte notamment pour le choix végétal qui l’accompagne.


Ceci sont donc les bases à retenir pour le choix d’un contenant. Bien que le goût (et le prix?) entre beaucoup en compte pour le choix du contenant il y a quelques règles à respecter et j’espère que ces explications vous permettrons faire un choix de contenant adapté.

 

 

 

Greenfeel, un jardin sous verre

, ,

Lorsque la science rencontre le végétal et la décoration le résultat peut parfois être aléatoire,  voir parfois franchement douteux (vous vous souvenez les lampes magma? lol ). Mais lorsque la rencontre se fait par le biais d’esprits très créatifs, le résultat peut être cependant spectaculaire. C’est le cas ici avec les produits de la marque Greenfeel,le choix de matériaux épuré donne un rendu du produit tout simplement sublime.

greenfeel jardinLa marque est née de l’imagination de Jean-christophe BREITLER, docteur en biologie végétale à l’université des sciences et techniques du Languedoc. Il souhaitait marier la recherche scientifique et la création artistique pour magnifier la beauté des plantes.

 

greenfeel tube

La problématique du créateur était de faire pousser des plantes dans un environnement stérile (culture in vitro, comme en laboratoire) tout en préservant l’aspect esthétique du produit.  Le pari semble tout à fait tenu et les plantes semblent s’y plaire parfaitement. Le choix de celles-ci s’est d’ailleurs porté sur leurs capacités à résister en milieu clos hermétiquement.  Une sélection rigoureuse des variétés à été opéré pour une vigueur maximale de la plante et une éventuelle reprise de celle ci une fois tout l’espace du bocal utilisé.

greenfeel bouteille

Cela vous évoque certainement beaucoup l’image des plantes in vitro et c’est bien normal car le protocole est identique,  isoler la plante de toutes menaces extérieurs pour en tirer toutes les capacités de développement.  Produisant de l’oxygène et du co2,  respectivement lors de la photosynthèse et de sa respiration,  elle puise en circuit fermé tous ses besoins.

greenfeel tube déco

Je trouve qu’il y a également une dimension philosophique et futuriste.  Philosophique,  puisqu’elle évoque l’idée d’un monde à l’intérieur d’un monde.  Il serait autonome,  non impacté par toute action future de l’homme et pourtant produit de sa création. Extrapolons sur ce concept et imaginons le,  plus grand, beaucoup plus grand.  Dans un futur plus ou moins proche,  peut être n’y aura-t-il plus les conditions nécessaires pour accueillir toute la vie végétale sur terre?
Nos besoins de nature existeront sans doute encore, les seuls jardins que nous aurons à contempler seront sous cloches,  unique réservoirs de la biodiversite.

green feel tube design

Nous n’en sommes pas encore la, et je trouve le concept vraiment sublime et les premiers prix débutent à 30€.  Le site de greenfeel vous présentera les différents modèles.

 

 

Patrick NADEAU : Nature individuelle

, ,

Nature individuelle est l’exposition personnelle de Patrick Nadeau présenté en septembre 2008 dans le showroom de SABZ à PARIS.

Patrick Nadeau est un Architecte et designer Français proposant une approche décalé de l’utilisation du végétal dans l’habitat. Il extirpe la plante du pot et la fait vivre au coeur du mobilier courant. Une étagère se transforme en support de culture pour plantes grasses et nous rappelle les murs de pierres aux plantes spontanées  Parfois le meuble devient jardin (salon de chaumont sur loire 1999) et déploie son potager de culture hors sol. Designer de formation, il a sut, d’années en années, créer des affinités avec le monde végétal pour en être aujourd’hui l’un des principaux acteurs. Retrouvez son parcours sur son site web et sur les images ci-dessous de son exposition nature individuelle.

Création végétalePatrick NADEAU

Fleurir son balcon avec Az&Mut

, ,

AZ&MUT est une jeune société de produits Design proposant une approche du végétal très créative. Je vous invites à visiter leur site web après avoir regardé leurs différents projets ci-dessous.

les produits sont fabriqués en France avec une forte utilisation du lin . Qu’ils soit pour l’intérieur ou l’extérieur je trouve l’approche et l’aspect des pots très accrocheuse visuellement.

La marque propose également un système de tuteur qui permet à la plante de s’accrocher et de pousser de façon originale. Cela me semble inintéressant pour les petits espaces en intérieur ou sur balcon.

Elles ont crées également une gamme de sac souple à accrocher, du type BACSAC. Je trouve celui avec le lien rose particulièrement réussi.

 

Créer un tableau vegetal en 10 étapes

, , , , , ,

Voici une technique personnelle pour réaliser un tableau végétal, il existe certainement d’autres façon mais celle-ci me semble simple et donne de bons résultats.

1. Récupérez un vieux cadre en bois profond, genre scènette Kitsch de bord de mer.

2. Poncez le et nettoyez les aspérités.

3 Passez 2 couches de peintures bois et une de vernis extérieur.

4. Protégez  le fond avec une couche de toile tissé plastique (sac à grava) accrochez la toile avec une agrafeuse à bois.

5.Imperméabilisez le tableau en ajoutant une couche plastique imperméable (type sac à compost) et faites une entaille au cutteur dans le milieu du tableau.

6. Découper un carré dans le fond du tableau au centre afin de pouvoir évacuer les excès d’eau après l’arrosage.

7. Faites un mélange 50% terreau % sphaigne du Chili (pour une meilleure rétention d’eau).

8. Choisissez quelques plantes de petites tailles et faites une disposition naturelle.

9. Arrosez votre tableau à plat au dessus de l’évier en vérifiant bien que l’eau s’évacue convenablement.

10.Le tableau est prêt, pour l’accrocher au mur il vaut mieux attendre quelques semaines que les racines prennent entre elles et s’assurer que le support de culture maintient bien les plantes. En attendant il sera parfait en centre de table ou en rebord de fenêtre.

 

imageimage

image

 

Matériel :

-Un vieux cadre en bois

-Peinture bois

-Vernis

-Papier à poncer

-Agrafeuse

-Sac à grava ou sac à patate

-Sac à compost

-Cutter

-Plantes d’intérieurs

Végétal modulaire

,

Le design s’intéresse de plus en plus à l’intégration du végétal intérieur et extérieur. Mut Design propose une approche modulable du jardin.

Chaque support est dissociable et permet de créer diverses formes architecturales pour au choix faire grimper les plantes, les faire retomber.

Design végétal

L’initiative est intéressante, qu’en pensez-vous ?

En UNE : La petite brocante vegetale : chaise vegetale

, , ,

Nouvelle rubrique du blog, vous trouverez régulièrement les dernières créations du blog. Pour ceux qui le souhaitent vous pouvez commander les exemplaires présenté sur ebay à cette adresse. Ici l’idée est d’utiliser des objets de la vie courant, leur donner une seconde jeunesse en les végétalisant.

Chaise végétale vintage

Pour le premier article je vous présente la chaise végétale. Elle est à placer en intérieur et est constitué de deux variétés de fougères, de lierre et pothos. Pour ceux qui ont des questions, n’hésitez pas à me joindre sur facebook http://www.facebook.com/lecoinjardin ou sur le site, par mail. Me contacter

 

 

Horticulteurs & Pepinieristes : Developpez de nouveaux marches aupres des distributeurs.

, ,


En jardinerie ou en point de vente, personne ne peut mettre un vendeur derrière chaque plante. Un amateur du jardin pour faire son choix à néanmoins besoin de savoir ce qu’il achète, comment cela poussera et qu’elle utilisation il pourra en faire.

1 . Augmentez votre visibilité sur le point de vente.
Le végétal est un produit merveilleux mais en magasin s’il n’est pas encore en fleurs ou en stade de pousse suffisamment avancé il est bien difficile à mettre en valeur par lui-même. Pour le client lambda, Il ressemble alors à tous les autres produits alentour. L’intérêt de marketer celui-ci est de le différencier de son voisin et de mettre en avant ses atouts principaux.

2. Choisissez un Marketing fort et adapté à la clientèle
Considérez que le chromo Horticole est le remplaçant du vendeur et qu’il mettra en avant tous les atouts techniques de vos produits et qu’il le séduira également avec un visuel attractif. Un client en jardinerie ne sait pas forcement ce qu’il veut acheter comme variété, par contre il connaît ses propres contraintes techniques (ne doit pas dépasser telle taille, doit être exposé plein soleil…). Vos clients ont besoins d’aide pour vendre vos végétaux, voilà pourquoi de plus en plus demandent des étiquettes sur chacun des produits.

3. Communiquez sur vos produits selon vos moyens.
Pour vous aider à répondre à cette demande, Horticolor vous propose sa gamme d’étiquettes Standard. Que vous ayez de petits volumes ou des plus important vous pourrez proposer à vos clients des étiquettes de qualités et dans un délai raisonnable.
Testez notre nouveau système d’étiquettes sur stock, nous pourrons vous livrer sous 2 semaines.

4. Proposez un produit unique à vos clients.
Vous pouvez aller plus loin encore dans votre démarche marketing et proposer un marketing à l’image de votre société et de vos produits. Contactez-nous par mail ou par téléphone, nous ferons le point sur vos besoins et nous vous présenterons quelles solutions nous pouvons vous proposer.

Contactez Horticolor

5 points à retenir pour la communication en horticulture et pépinière

, ,

Du chromos au catalogue, lorsque l’on est horticulteur et que l’on veut faire ressortir ses produits il est important de les rendre  visible et impactant. Un produit végétal ne peut être mis en avant de la même façon qu’un produit de grande consommation, pourtant il est très intéressant pour la filière végétale de s’inspirer des concepts de la grande distribution.

5 points à retenir:


1. Le bon prestataire

L’idée peut paraître simpliste mais le choix du bon prestataire est essentiel. La communication en horticulture touche à des domaines assez variés, de la création d’une gamme de chromos/étiquettes à la création d’un catalogue. Il vous faut trouver un partenaire capable de vous accompagner dans vos divers projets afin de garder une cohérence dans votre communication.

2. Design impactant
Les consommateurs de produits de jardinerie sont également des consommateurs de la grande distribution et sont habitués aux produits marqueté, le stéréotype du jardinier en salopette bleu achetant sa barquette de salade et se moquant bien des instructions de plantation est révolue. Aujourd’hui « tout le monde jardine ». Les professionnels du jardin doivent donc « suivre » un temps soit peu les tendances en matière de design graphique pour éviter de proposer un graphisme stéréotypé que le consommateur a vu des millions de fois chez « E.LECLERC » depuis 10 ans. Là encore l’idée n’est pas de suivre bêtement la mode, mais de proposer un visuel neuf pour attirer l’attention du client.

3. Se différencier

Vous communiquez pour vous démarquer, en jardinerie les marques qui ont connus les développements les plus rapides et les plus fort sont celles qui ont chamboulées les codes en leurs temps. Vous avez le choix d’être novateur ou de suivre ce qui se fait sur le marché. Des professionnels sont à votre écoute et seront force de proposition en analysant le marché et les besoins de l’entreprise. N’oubliez pas qu’il est souvent plus facile de trouver de nouvelles idées en ayant un œil neuf sur votre entreprise.

4. Choix photo

Parfois négligé à tort, le choix photo est primordial pour la vente et le conseil en végétaux. Dans certains secteurs l’achat d’art (photos…) peut se négocier à prix d’or pour la simple raison qu’il projettera l’utilisateur dans l’utilisation du produit. Heureusement dans le secteur horticole le choix photo peut se faire parmi d’immenses photothèques comme celle d’Horticolor et se retrouve souvent fusionné aux frais de création et dépends de la quantité de produits à imprimer. Le critère à prendre en compte également est la fréquence de mise à jour de la base, les photos d’aujourd’hui n’ont pas le même impact que les photos des années 80.

5. Créer une communication globale
Enfin il faut prendre en compte le fait qu’une bonne communication ne peut se faire que si elle cohérente par rapport au marché, à la réalité de la vente en jardinerie et par rapport à ses différents supports. Une bonne marque végétale peut être considéré comme une planète en harmonie dans un univers de vente. Elle à la fois autonome et en échange avec le client et l’espace de vente qui lui attribué. L’agence peut alors proposer de créer des ILV et des outils d’aide à la vente. Elle doit pour cela être en relation avec les chefs de rayons qui eux ont un réel aperçu des communications efficace. Par exemple Horticolor rencontre aléatoirement et régulièrement des chefs de rayons de jardinerie afin d’échanger avec eux sur les meilleurs moyens de communication.

Contactez moi pour plus d’infos
Guillaume VERDEGAY
Horticolor :
Nous contacter
12, espace Henry Vallée – 69007 LYON