Articles

Horticulteurs & Pepinieristes : Developpez de nouveaux marches aupres des distributeurs.


En jardinerie ou en point de vente, personne ne peut mettre un vendeur derrière chaque plante. Un amateur du jardin pour faire son choix à néanmoins besoin de savoir ce qu’il achète, comment cela poussera et qu’elle utilisation il pourra en faire.

1 . Augmentez votre visibilité sur le point de vente.
Le végétal est un produit merveilleux mais en magasin s’il n’est pas encore en fleurs ou en stade de pousse suffisamment avancé il est bien difficile à mettre en valeur par lui-même. Pour le client lambda, Il ressemble alors à tous les autres produits alentour. L’intérêt de marketer celui-ci est de le différencier de son voisin et de mettre en avant ses atouts principaux.

2. Choisissez un Marketing fort et adapté à la clientèle
Considérez que le chromo Horticole est le remplaçant du vendeur et qu’il mettra en avant tous les atouts techniques de vos produits et qu’il le séduira également avec un visuel attractif. Un client en jardinerie ne sait pas forcement ce qu’il veut acheter comme variété, par contre il connaît ses propres contraintes techniques (ne doit pas dépasser telle taille, doit être exposé plein soleil…). Vos clients ont besoins d’aide pour vendre vos végétaux, voilà pourquoi de plus en plus demandent des étiquettes sur chacun des produits.

3. Communiquez sur vos produits selon vos moyens.
Pour vous aider à répondre à cette demande, Horticolor vous propose sa gamme d’étiquettes Standard. Que vous ayez de petits volumes ou des plus important vous pourrez proposer à vos clients des étiquettes de qualités et dans un délai raisonnable.
Testez notre nouveau système d’étiquettes sur stock, nous pourrons vous livrer sous 2 semaines.

4. Proposez un produit unique à vos clients.
Vous pouvez aller plus loin encore dans votre démarche marketing et proposer un marketing à l’image de votre société et de vos produits. Contactez-nous par mail ou par téléphone, nous ferons le point sur vos besoins et nous vous présenterons quelles solutions nous pouvons vous proposer.

Contactez Horticolor

Fleurs en poche, la reconnaissance de flore sauvage pour Iphone

Il y a des applications Iphone que j’ai toujours attendu, celles qui permettrai en un clic de reconnaitre une plante, une fleur ou un arbre. Parce qu’un livre est souvent volumineux et que la découverte d’une plante est souvent inattendu il est très intéressant d’avoir accès immédiatement à l’information souhaité sans s’embarrasser de tous les encombrants guides et autres livres nature.

Ce que propose Antiopa c’est la possibilité de reconnaitre par clés de détermination les principales variétés de la fl

ore sauvage. On a ainsi différents modes de recherches pour arriver à ses fins.

Critères de recherche:

  • Le mode assistant propose un recherche par :
  • Forme des fleurs
  • Couleurs des fleurs
  • Disposition des fleurs
  • Contour des feuilles ou des folioles
  • Disposition des feuilles

Le mode loupe permet une recherche par nom latin, nom français ou par famille.

Une fois la sélection faite on choisit le mode « montrer ». Plusieurs photos de végétaux apparaissent alors avec la famille, le nom latin et le nom français.Là ou l’application devient vraiment intéressante c’est qu’en cliquant sur l’un des trois on peut afficher les autres plantes ayant le même critère (même famille, même genre).

En touchant la photo on affiche le menu détail. Il est assez basique niveau botanique mais étonnamment complet pour une application « grand public ». On trouve ainsi des informations sur la taille de la plante, l’époque de floraison, la couleur, la taille des fleurs et une description détaillé de la fleur.

Le dernier mode est une liste présentant des miniatures de photos que l’on peut ranger par nom latin par nom français ou par espèces.

J’avoue avoir été agréablement surpris par cette application. La prise en main est rapide, les photos de bonnes qualités et les informations assez détaillées. Le prix actuellement est de 3,99€ ce qui est tout à fait raisonnable lorsque connait le prix d’un guide de flore sauvage. On regrettera peut-être que pour l’instant le choix soit limité uniquement aux fleurs sauvages mais espérons que d’autres initiatives naitront d’ici peu.

J’aime :

  • Coté pratique
  • Pas besoin d’internet pour consulter
  • La qualité des photos
  • La recherche par liste
  • Le lexique pour débutants

J’aime moins :

  • Uniquement flore sauvage
  • Pas de possibilité de sauvegarder son herbier dans une panier

source : Jardishopping

Planter sur son balcon en mode « sans echec »

Quand on habite en appartement ou bien en espace réduit l’un des seuls moyen de fleurir son balcon ou sa terrasse est de mettre des plantes en pots et jardinières. Si vous avez essuyé des échecs il ne faut pas désespérer Vous trouverez dans cet article toutes les informations pour réussir.

Après divers essais plus ou moins concluant, je vais livrer ma recette (infaillible) pour avoir à coup sur un balcon de verdure et fleuri.

Le choix du contenant: Le plus grand possible.

Toujours choisir de grands pots, il faut qu’ils soient haut ( minimum 40 cm) et large (mini 30cm) c’est essentiel pour que la plante se développe. Vous en trouverez en ce moment en grandes surfaces, ou en jardineries (environ 25 €). Vous pourrez ainsi mettre plusieurs plantes à l’intérieur et elles résisteront mieux aux manques d’eau.

Le choix des plantes : Les vivaces

Que vous les achetiez en jardineries (plus cher, meilleur qualité, et bon état) ou en grandes surfaces (moins cher, assoiffés, état moyen) le choix de la plante est primordiale. Pour commencer, laissez tomber les graines, c’est pas cher mais le taux de réussite est assez faible donc on verra plus tard (après plusieurs succès..:)) . Pour ne pas vous tromper je vous incite à choisir des plantes vivaces, elle résistent au gel, coutent moins cher et se développent très rapidement. Pour les reconnaitre c’est très simple, vous les trouverez près loin des plantes fleuries (les trucs de grand-mères, géranium….). Pour les choisir vous devrez vous fier à l’étiquette et à la photo sur le pot car les vivaces s’achètent avec trois feuilles et non fleurie en général. si vous avez un grand pot n’hésitez pas à en prendre 3 ou 4 différentes, ca fera une composition sympa, pensez juste à regarder l’indication de hauteur. Mariez les couleurs de feuillages, et de fleurs. N’hésitez pas à faire des simulations en les plaçant dans votre pot. Sachez que les vivaces sont les plantes les plus faciles à faire pousser, les plus rapides et les plus économiques.

Le terreau et les billes : L eau doit s evacuer.

Le premier ennemi de la plante en pot est l’eau et le manque d’eau. Vous avez peut-être déjà eu cette expérience : vous arrosez régulièrement votre plante pourtant elle ne cesse de baisser la tête et se ramollir. C’est le cas typique d’un excès d’eau, ou plutôt d’une stagnation de l’eau. Il existe un moyen très simple pour remédier à ce problème, tout d’abord, il faut toujours percer sont pot ou cache-pot s’il ne l’est pas déjà. Le moyen le plus simple lorsque l’on a pas tous les outil est de le retourner et frapper avec un tournevis et un marteau. Une fois les 4 ou 5 trous de 3 cm fait, il faut placer les billes d’argiles il ne faut pas à hésiter à remplir 20% du pot en billes, cela permettra à l’eau de s’évacuer facilement et au racines de s’aérer tout en puisant de l’eau. Enfin jetez-moi vos coupelles de grand-mères sous vos pots, c’est moche, ca fait pourrir l’eau et c’est un nid de reproduction pour les moustiques. Un fois cela fait, ajoutez votre terreau (basique) tout en laissant un peu de place pour y mettre vos plantes fraîchement acheté.

Arrosage : 1 a 2 verres d eau tous les 5 jours

Voici sans doute le seul point un peux complexe de la tâche. Une fois encore cette méthode est l’une des plus simple pour garder ses plantes en pots et avoir un rendu vraiment naturel.L’arrosage doit se faire tout de suite après la plantation, puis environ tout les 5 jours au printemps à raison de environ 2 verres d’eau à chaque fois. L’été il vaut mieux arroser tous les 3 jours environ à raison de 1 à 2 verres d’eau à chaque fois. Arrivé à la fin du printemps n’hésitez pas à ajouter un peu d’engrais bio à l’arrosage (en respectant les doses) n’oubliez pas que les plantes ne sont pas dans de la vrai terre et le terreau s’épuise très vite en nutrition. En général il suffit de surveiller la surface de la terre et vérifier qu’elle ne sèche pas complètement sur 2 à 3 cm et le tour est joué.

Au bout de quelques semaines vos vivaces se seront développées et fleuriront de façon assez impressionnantes. L’hiver, la plupart des jeunes tiges sècheront, il restera simplement quelques petites feuilles vertes à la base. Il faudra les laisser et arroser une fois toute les deux semaines si les pots ne prennent pas trop la pluie. Au printemps suivant vous n’aurez rien à faire et vos plantes seront encore plus fleuries et plus touffues.

Récapitulatif :

1 ou 2 grands pots ( 40cm de haut mini et 25cm de large mini). 20 à 30 € le pot si il est design (c’est mieux)

3 à 6 plantes vivaces (2€ à 5€ la plante)

1 sac de terreau universel ( 6 € environ)

1 sac de billes d’argiles ( 7€ environ)

Engrais liquide (facultatif 9€ environ)

A faire :

1 Percer des trous dans les contenants

2 Mettre les billes d’argiles

3 Mettre du terreau

4 Placer les plantes

5 Recouvrir, tasser légèrement

6 Arroser

7 Couper tout ce qui est « mort » pendant l’hiver

 

 

Darwin avait raison : L’etoile et le sphynx

Première floraison pour cette orchidée appelé étoile de Madagascar (Angraecum sesquipedale) au jardin des plantes de Nantes. Espèce endémique de Madagascar elle a intéressé Charles DARWIN pour la forme particulière de sa fleur en étoile à 6 branches.
« Dans plusieurs fleurs que m’a envoyées Mr. Bateman, j’ai trouvé des nectaries de onze pouces et demi de long, avec seulement le pouce et demi inférieur rempli d’un nectar très doux. […] Il est cependant surprenant qu’un insecte soit capable d’atteindre le nectar : nos sphinx anglais ont des trompes aussi longues que leur corps ; mais à Madagascar il doit y avoir des papillons avec des trompes capables d’une extension d’une longueur comprise entre dix et onze pouces !  »

 

Cette remarque lui a valu les moqueries des scientifiques de l’époque qui pensait improbable un papillon doté d’une telle longueur de trompe. Durant les années qui ont suivies des espèces pollinisatrice potentiel furent trouvées (1871 : Xanthopan morgani ). Ce n’est finalement qu’en 1903 que la sous espèce exacte fut découverte. Elle fut tout naturellement appelé Predicta en hommage à Darwin qui avait prédit son existence.

Pour infos botanique, Angraecum sesquipedale est une plante épiphyte comme la plupart des orchidées, cela signifie qu’elle vit de l’humidité ambiante et se fixe sur un support avec très peu de substrat (arbres, rocher…). Sa couleur blanche permet d’attirer les papillons de nuit et principalement le papillon sphinx Xanthopan morgani ‘predicta’. Il s’agit d’une espèce assez difficile à trouver dans le commerce, cependant en insistant un peu sur Google on peut en trouver facilement auprès des établissements Lecoufle et à bon prix (22€).

Le papillon Sphinx est capable d’enrouler 20 fois sa langue sur lui-même. Vous pouvez en voir un spécimen à l’accueil du jardin des plantes de Nantes, il été prêté par le muséum de Nantes.

La floraison de l’orchidée durera encore sans doute quelques jours, donc n’hésitez pas à aller visiter les serres car c’est gratuit et ca vaut vraiment le coup.

Guerilla Gardening sort de l attentat vert en semant legalement .

De joyeux lurons pronnent le laissé pousser des fleurs en distribuant des graines de fleurs sauvages dans les villes. Que se passe-t-il

chez Guerilla gardening ? auraient-ils renoncés à leurs actions coup de poings comme l’on en parlait ici il y a 1 an ? S’acoquiner avec des instituions légale est pour moi… Une excellente idée! Comment toucher le citoyen et développer son sens civique si l’on englobe pas l’institution ? De spectateur d

es actions guérilla gardening il devient acteur. L’impact est total et retentit dans tous les médias, Guerilla gardening est devenu (aussi) fréquentable est c’est pas plus mal. Et parce que Guerilla gardening reste des militants voici quelques actions menées par les membre du groupe Guerilla paris.

Penchons nous sur les variétés utilisées et c’est là que cela devient intéressant ils ont utilisé des plantes que l’on pourrait trouver à l’état sauvage en milieu rural. ce sont les fameuses variétés utilisé en prairies fleuries qui vont fleurir nos villes. Elles sont intéressante en celà qu’elles ne sont pas exotiques et qu’elles se ressement toute seule. Quelques exemple de variétés utilisé ainsi que des photos. Pour toutes les informations concernant les actions RDV sur ces deux sites.

http://guerilla-gardening-paris.blogspot.com/

http://laissonspousser.com/

Pour l’article de 2009 consacré à Guerilla gardening c’est ici : http://lecoinjardin.fr/2008/11/guerilla-gardening-illegal-le-jardinage/
[nggallery id=2]

La Catananche, Vivace & Nature

 

Nom : Catananche caerulea

Floraison : Mai à Juillet

.

.

.

Lorsque l’on cherche une plante résistante à la sécheresse, on peut penser au dipladenia à la lavande… On oublie certainement trop souvent la cupidone ou Catananche en latin. Cette ravissante espèce d’Astéracée se plaira sans doute dans un coin fou de votre jardin ou bien sur un talus d’herbes libres. Elle résiste assez bien au gel et se ressème naturellement. Pour les adeptes, on peut utiliser ses fleurs séchées en bouquets. Elle fleurie de Mai à Juillet et on trouve ses graines chez tout bon Vépéciste ou en godet en jardinerie.

Vous vous demanderez certainement pourquoi m’intéresser à cette plante plutôt qu’a une autre ? tout simplement parce que je consacrerai de plus en plus d’articles à des plantes originales, et aussi parce que je parie sur un été très (très) chaud, donc autant faire les bons choix dès maintenant.

La promotion collective horticole, les hollandais desabillent Manoukian

L’office hollandais des fleurs ne manque pas d’initiatives afin de promouvoir la branche fleuristerie. En septembre ils avaient déshabillé L’excellent André Manoukian dans la campagne de communication « c’est fou… l’effet fleur »; l’ambassadeur très peu exploité en publicité dégageait un message « poétique, de séduction et d’humour » à l’instar des fleurs. Il s’agissait d’un jeu concours assez banal avec code à entrer sur internet et voyage à gagner mais le choix du bon ambassadeur à fait la différence. Un mini flash mob à même été organisé rue Montorgueil où Manoukian improvisa un concert de Jazz en pleine rue.

La dernière initiative de l’office est la création d’un quizz « quelle plante êtes-vous? » il s’agit d’un site internet reprenant le système classique du test de personnalité genre magasine féminin. Après test j’ai découvert que j’étais un phalenopsis espèce prétentieuse et fragile en somme… hum… no comment.

En tout cas le dynamisme de l’office hollandais des fleurs est sans pareil, à la pointe des nouvelles formes de communication et n’hésite pas à prendre des risques en s’essayant au Flash Mob, en soit pas exceptionnel mais bien meilleurs que beaucoup d’autres Flash Mob français.

L’équivalent français de l’office hollandais des fleurs est sans doute Val’Hor qui a pour but de valoriser la filière horticole en France. Val’hor est à l’heure actuelle beaucoup plus frileux et classique mais tant à reprendre un peu l’esprit de ce qui marche chez l’office hollandais.
Un publicité télé va être diffusé à partir de demain samedi 19 décembre afin de promouvoir les fleurs à noël. Celui-ci est très court mais plutôt joli et au moins pas ridicule.

Les legumes dans les massifs

Vous n’avez pas de potager ? Vous souhaitez mêler le ludique, le décoratif et l’utile ?
Une des solutions au jardin consiste à mélanger légumes, plantes et fleurs. Poirées à cardes rouges ou verte, choux frisés et rhubarbes font d’excellent mélanges dans les jardins. Des pieds de tomates cerises agrémentent parfaitement les bords de massifs. Si vous n’avez pas peur d’être un peu envahie vous pouvez tester la bourrache officinale (Borago officinalis) pour l’utiliser dans vos salades. Si vous cherchez à combler un peu d’espace avec du vert, n’oubliez pas les aromates, cerfeuil, persil et ciboulette se plaisent au milieu des fleurs et rende naturels les massifs.
Vous avez plus d’espace ? mélangez des potimarron et des courgettes. Quoi que l’on dise, les règles au jardin peuvent être réinventé et n’hésitez pas libérer votre créativité votre jardin n’en sera que plus beau.

Clan du Néon, l’éco-activisme fun.

Vous vous souvenez probablement de Guérilla gardening ? groupe écolo-terroriste semeur de fleurs ? Une autre équipe à fait l’objet d’un reportage de la télé suisse, Le clan du néon, vous en avez certainement entendu parler, ils éteignent les lumières extérieurs des magasins la nuit armé d’un ballet.


Véritable réseau dans le monde entier, la communauté française est très active et fèdère ses activistes dans la plurpart des grandes villes françaises. Vidéo en dessous et lien ici.

photo : 1

2009 Année de l’écologie ?

Bonne année à tous et bonne santé, il serait étrange de souhaiter la bonne année à la planète, dans la mesure ou l’on pas certain qu’elle passe l’année. Je ne dramatiserai pas, elle passera l’année :’)…


Les abeilles peut-être pas, le ministre de l’agriculture ayant pris récemment la décision d’autoriser de nouveau l’utilisation du pesticie systémique Cruiser rappelons, histoire de remuer le couteau, ce que disait einstein à propos des abeilles,  » si l’abeille venait à disparaitre, l’humanité n’aurait plus que 4 ans à vivre ».

Quelles actions nous permettrons de limiter notre impact sur la planète alors même que manger un steak de bœuf devient criminel, nous recommandant le poulet ou le Kangourou espèces produisant moins de rejets de gaz à effet de serres. 2009 sera sans doute l’année du tout écolo, les idées devraient jaillir de partout à l’image du mariage écolo, faire-part en papier recyclé, utilisation de fleurs des champs, mais sans doute aussi la prise de conscience du besoin de trier les déchets.

Juste parque je suis tombé dessus et que cela nous concerne un peu tous aussi, espérons que les énergies renouvelable se démocratiseront un peu plus, comme ce prototype permettant de recharger son téléphone ou baladeur mp3 simplement en prenant un bain de soleil. Excellente année à tous à bientôt dans un rythme de post habituel 🙂 .

Photo : 1 mdoors

Photo 2 : tywak
Photo 3 : ateliersfr