La biologie du végétal est une discipline passionnante sur lequel on peut se pencher facilement et découvrir les mystères des plantes.

Articles

Greenfeel, un jardin sous verre

, ,

Lorsque la science rencontre le végétal et la décoration le résultat peut parfois être aléatoire,  voir parfois franchement douteux (vous vous souvenez les lampes magma? lol ). Mais lorsque la rencontre se fait par le biais d’esprits très créatifs, le résultat peut être cependant spectaculaire. C’est le cas ici avec les produits de la marque Greenfeel,le choix de matériaux épuré donne un rendu du produit tout simplement sublime.

greenfeel jardinLa marque est née de l’imagination de Jean-christophe BREITLER, docteur en biologie végétale à l’université des sciences et techniques du Languedoc. Il souhaitait marier la recherche scientifique et la création artistique pour magnifier la beauté des plantes.

 

greenfeel tube

La problématique du créateur était de faire pousser des plantes dans un environnement stérile (culture in vitro, comme en laboratoire) tout en préservant l’aspect esthétique du produit.  Le pari semble tout à fait tenu et les plantes semblent s’y plaire parfaitement. Le choix de celles-ci s’est d’ailleurs porté sur leurs capacités à résister en milieu clos hermétiquement.  Une sélection rigoureuse des variétés à été opéré pour une vigueur maximale de la plante et une éventuelle reprise de celle ci une fois tout l’espace du bocal utilisé.

greenfeel bouteille

Cela vous évoque certainement beaucoup l’image des plantes in vitro et c’est bien normal car le protocole est identique,  isoler la plante de toutes menaces extérieurs pour en tirer toutes les capacités de développement.  Produisant de l’oxygène et du co2,  respectivement lors de la photosynthèse et de sa respiration,  elle puise en circuit fermé tous ses besoins.

greenfeel tube déco

Je trouve qu’il y a également une dimension philosophique et futuriste.  Philosophique,  puisqu’elle évoque l’idée d’un monde à l’intérieur d’un monde.  Il serait autonome,  non impacté par toute action future de l’homme et pourtant produit de sa création. Extrapolons sur ce concept et imaginons le,  plus grand, beaucoup plus grand.  Dans un futur plus ou moins proche,  peut être n’y aura-t-il plus les conditions nécessaires pour accueillir toute la vie végétale sur terre?
Nos besoins de nature existeront sans doute encore, les seuls jardins que nous aurons à contempler seront sous cloches,  unique réservoirs de la biodiversite.

green feel tube design

Nous n’en sommes pas encore la, et je trouve le concept vraiment sublime et les premiers prix débutent à 30€.  Le site de greenfeel vous présentera les différents modèles.

 

 

Comment les plantes reagissent à l’augmentation du CO2?

,

Quel impact aura l’augmentation du co2 sur nos cultures, quelles peuvent être les effets bénéfiques ?
Les Échanges gazeux d’une plante se font par les stomates.Ce sont de petites ouvertures sous la face des feuilles.
95% de l’eau absorbé par une plante est rejeté par les stomates.
la plante contrôle elle même l’ouverture des stomates pour réduire les pertes en eau et optimiser la capture du co2.
Quand le CO2 grimpe elle arrive à en puiser suffisamment donc les stomates se referment et régulent naturellement les pertes en eau.
Celase passe comme ça dans la plupart des cas. On pourrai donc imaginer que l’augmentation du co2 aurait pour effet de diminuer l’utilisation  d’eau douce pour l’irrigation des cultures par exemple.

Cependant certaines plantes ne disposent pas de ce mécanisme pour réduire l’ouverture du stomate (l’anhydrase carbonique), des chercheurs de l’université de Californie se sont penchés sur l’idée de leurs transférer les gènes de plantes développant ce mécanisme. Le principal but serait de le faire sur des plantes à intérêt alimentaire afin qu’elles réduisent leurs pertes en eau. Ils ont réussi à le faire sur une variété appelé « Arabidopsis thaliana » qui était à la base insensible à la hausse du co2 et ont réduit de 44% les pertes en eau.

Le but premier de ces test est de développer des plantes moins gourmande en eau et lorsque l’on sait que les 3/4 de l’eau douce consommé par l’homme sont faites pour irriguer les cultures, ce genre d’initiative me semble ne pas être folle.

Voir : Electron-economy.org

ou ici

Jacky la main verte est très sérieux.

, , , ,

Jacky la main verte est très sérieux, lorsqu’il vous parle, c’est sur un ton autoritaire et quand jacky parle c’est pour développer le cas des phalaenopsis. Jacky c’est le « nouveau » rendez-vous jardin du parisien.fr, sur une musique de type cassette vidéo de cours de biologie du collège, il nous fais entrer dans le temple des orchidées, à Boissy-Saint-Léger (Val-de-Marne). N’hésitez pas à commenter ce nouveau type de reportage et donnez moi votre avis sur l’intérêt de ce genre de vidéo.