Les balcons peuvent être aménagé facilement et être longtemps fleuries grâce aux plantes vivaces. Voici une technique pour réussir à coup sur une plantation de vivaces en pots.

Articles

Contenants et pots pour balcons et terrasses, bien choisir:

Sur un balcon ou une terrasse, pour garder ses plantes, soit on place le végétal directement dans un pot soit on place le pot horticole dans un cache pot. Pour les petits espaces cela peut être pratique de changer souvent de cache-pot, cependant cela permet difficilement de faire une composition (de vivaces ou annuelles par ex).

contenant pot design

La taille

Il s’agit d’un des éléments les plus important pour le développement des végétaux. Choisir un grand contenant sera en règle générale mieux pour la plante. Attention cependant à bien équilibrer l’apport de terre végétale et de terreau pour éviter un desséchement trop rapide du substrat.
Pour les plantes vivaces je conseille personnellement d’utiliser des pots de 20cm de profondeur sur 20 cm de large minimum, cela permet de placer au moins deux plantes dont la floraison pourra se succéder.  Si vous pouvez prendre plus grand, allez y vous pourrez mettre 3 plantes (vivaces par exemple) et prolonger la floraison de votre composition.
Pour un arbuste adapté à la culture en pot, je conseillerai de choisir un diamètre au minimum de 50 cm  et une profondeur minimum de 60 cm (garder 15 cm pour le drainage).
Pour les arbres en pot il faut un contenant adapté et faire attention au poids pour les balcons et terrasses.

pot bac sac

Le fond et la forme :

La forme importe peu au végétal à partir du moment ou l’on respecte les dimensions énoncés au dessus. Pour le jardinier en revanche cela en a un peu plus car il faudra que celle-ci se fonde dans le décors de la terrasse ou du balcon. Les Pots ronds, rectangulaires ou jardinières passent partout, mais vous pouvez oser des formes plus extravagantes comme une chaise ou un pot de lait.
Dans la plupart des cas les pots d’extérieurs sont déjà percé au fond pour évacuer les excès d’eau. Je vous conseillerai de percer un des bord à 10 cm du fond pour assurer une réserve d’eau. Vous pouvez faire un trou en fond si vous craignez pour l’aspect esthétique. Ce critère est à prendre en compte lors du choix de la forme et de la matière, certains pots sont difficilement « trouable ». Astuce : prendre un tournevis (solide) et taper dessus avec un marteau, cela vient à bout de tous les pots métal et plastiques.

Le Style :

Le style est à prendre en compte lors du choix et nécessite de faire le point sur les éléments présent dans le coin de jardin. Qu’il soit de style champêtre (zinc, métal, terre cuite), design (résine, plastique, métal galvanisé) ou classique ( terre cuite vernis, pierre reconstitué…) il doit s’intégrer aux éléments présent ou futur. Pour cela les professionnels rivalisent d’originalité et s’adapte à tous les gouts. Les couleurs sont également à prendre en compte notamment pour le choix végétal qui l’accompagne.


Ceci sont donc les bases à retenir pour le choix d’un contenant. Bien que le goût (et le prix?) entre beaucoup en compte pour le choix du contenant il y a quelques règles à respecter et j’espère que ces explications vous permettrons faire un choix de contenant adapté.

 

 

 

,

Fleurir son balcon avec Az&Mut

AZ&MUT est une jeune société de produits Design proposant une approche du végétal très créative. Je vous invites à visiter leur site web après avoir regardé leurs différents projets ci-dessous.

les produits sont fabriqués en France avec une forte utilisation du lin . Qu’ils soit pour l’intérieur ou l’extérieur je trouve l’approche et l’aspect des pots très accrocheuse visuellement.

La marque propose également un système de tuteur qui permet à la plante de s’accrocher et de pousser de façon originale. Cela me semble inintéressant pour les petits espaces en intérieur ou sur balcon.

Elles ont crées également une gamme de sac souple à accrocher, du type BACSAC. Je trouve celui avec le lien rose particulièrement réussi.

 

Planter sur son balcon en mode « sans echec »

Quand on habite en appartement ou bien en espace réduit l’un des seuls moyen de fleurir son balcon ou sa terrasse est de mettre des plantes en pots et jardinières. Si vous avez essuyé des échecs il ne faut pas désespérer Vous trouverez dans cet article toutes les informations pour réussir.

Après divers essais plus ou moins concluant, je vais livrer ma recette (infaillible) pour avoir à coup sur un balcon de verdure et fleuri.

Le choix du contenant: Le plus grand possible.

Toujours choisir de grands pots, il faut qu’ils soient haut ( minimum 40 cm) et large (mini 30cm) c’est essentiel pour que la plante se développe. Vous en trouverez en ce moment en grandes surfaces, ou en jardineries (environ 25 €). Vous pourrez ainsi mettre plusieurs plantes à l’intérieur et elles résisteront mieux aux manques d’eau.

Le choix des plantes : Les vivaces

Que vous les achetiez en jardineries (plus cher, meilleur qualité, et bon état) ou en grandes surfaces (moins cher, assoiffés, état moyen) le choix de la plante est primordiale. Pour commencer, laissez tomber les graines, c’est pas cher mais le taux de réussite est assez faible donc on verra plus tard (après plusieurs succès..:)) . Pour ne pas vous tromper je vous incite à choisir des plantes vivaces, elle résistent au gel, coutent moins cher et se développent très rapidement. Pour les reconnaitre c’est très simple, vous les trouverez près loin des plantes fleuries (les trucs de grand-mères, géranium….). Pour les choisir vous devrez vous fier à l’étiquette et à la photo sur le pot car les vivaces s’achètent avec trois feuilles et non fleurie en général. si vous avez un grand pot n’hésitez pas à en prendre 3 ou 4 différentes, ca fera une composition sympa, pensez juste à regarder l’indication de hauteur. Mariez les couleurs de feuillages, et de fleurs. N’hésitez pas à faire des simulations en les plaçant dans votre pot. Sachez que les vivaces sont les plantes les plus faciles à faire pousser, les plus rapides et les plus économiques.

Le terreau et les billes : L eau doit s evacuer.

Le premier ennemi de la plante en pot est l’eau et le manque d’eau. Vous avez peut-être déjà eu cette expérience : vous arrosez régulièrement votre plante pourtant elle ne cesse de baisser la tête et se ramollir. C’est le cas typique d’un excès d’eau, ou plutôt d’une stagnation de l’eau. Il existe un moyen très simple pour remédier à ce problème, tout d’abord, il faut toujours percer sont pot ou cache-pot s’il ne l’est pas déjà. Le moyen le plus simple lorsque l’on a pas tous les outil est de le retourner et frapper avec un tournevis et un marteau. Une fois les 4 ou 5 trous de 3 cm fait, il faut placer les billes d’argiles il ne faut pas à hésiter à remplir 20% du pot en billes, cela permettra à l’eau de s’évacuer facilement et au racines de s’aérer tout en puisant de l’eau. Enfin jetez-moi vos coupelles de grand-mères sous vos pots, c’est moche, ca fait pourrir l’eau et c’est un nid de reproduction pour les moustiques. Un fois cela fait, ajoutez votre terreau (basique) tout en laissant un peu de place pour y mettre vos plantes fraîchement acheté.

Arrosage : 1 a 2 verres d eau tous les 5 jours

Voici sans doute le seul point un peux complexe de la tâche. Une fois encore cette méthode est l’une des plus simple pour garder ses plantes en pots et avoir un rendu vraiment naturel.L’arrosage doit se faire tout de suite après la plantation, puis environ tout les 5 jours au printemps à raison de environ 2 verres d’eau à chaque fois. L’été il vaut mieux arroser tous les 3 jours environ à raison de 1 à 2 verres d’eau à chaque fois. Arrivé à la fin du printemps n’hésitez pas à ajouter un peu d’engrais bio à l’arrosage (en respectant les doses) n’oubliez pas que les plantes ne sont pas dans de la vrai terre et le terreau s’épuise très vite en nutrition. En général il suffit de surveiller la surface de la terre et vérifier qu’elle ne sèche pas complètement sur 2 à 3 cm et le tour est joué.

Au bout de quelques semaines vos vivaces se seront développées et fleuriront de façon assez impressionnantes. L’hiver, la plupart des jeunes tiges sècheront, il restera simplement quelques petites feuilles vertes à la base. Il faudra les laisser et arroser une fois toute les deux semaines si les pots ne prennent pas trop la pluie. Au printemps suivant vous n’aurez rien à faire et vos plantes seront encore plus fleuries et plus touffues.

Récapitulatif :

1 ou 2 grands pots ( 40cm de haut mini et 25cm de large mini). 20 à 30 € le pot si il est design (c’est mieux)

3 à 6 plantes vivaces (2€ à 5€ la plante)

1 sac de terreau universel ( 6 € environ)

1 sac de billes d’argiles ( 7€ environ)

Engrais liquide (facultatif 9€ environ)

A faire :

1 Percer des trous dans les contenants

2 Mettre les billes d’argiles

3 Mettre du terreau

4 Placer les plantes

5 Recouvrir, tasser légèrement

6 Arroser

7 Couper tout ce qui est « mort » pendant l’hiver

 

 

,

Salon du vegetal, le BacSac

Sur le stand de l’excellent Mr Botanique Edition, François Brouilly, j’ai découvert le produit BacSac. Dans un esprit recyclage déco, la société Bac Sac propose un produit pratique et super frais. Le genre de produits qui émane d’une cervelle fraîche et rajeunit les codes classiques de l’univers jardin. Out le panier en paillis? Out la jardinière en plastique de mamie ? In le sac de baroudeur sur le balcon . C’est donc un Bac et un sac, un bac qui fait sac…BacSac
Qu’en pensez-vous ?