Urban Jungle Bloggers : Plant selfie

, ,

Ce mois-ci, le thème d’article proposé par la communauté « Urban Jungle Bloggers » est le Plant Selfie. Je me suis prêté au jeu de l’interprétation.

Je ne pouvais pas aborder ce thème sans présenter un terrarium. Celui-ci a de particulier est qu’il est ouvert et se prête bien à la création d’un paysage avec un angle imposé. Les terrariums sont de petits univers, l’idée de les voir remplacer un visage me plaisait bien.

Urban jungle bloggers plant selfie

 

Pour le deuxième Selfie, j’ai choisi de vous présenter mes deux jeunes plants de Pilea peperomioides. Comme pas mal de monde, cela faisait bien longtemps que j’en cherchais (ahhh Pinterest…), ils ont rejoint l’atelier voilà une semaine. Ils ont déjà de petits départs que je vais m’empresser de repiquer.

Pilea peperomioides urban jungle bloggers

Pour le troisième et dernier selfie, j’ai choisi de vous présenter Denver (hyper original), un des derniers Dino plant Géant, de nouveaux seront bientôt disponible sur la boutique en ligne…

_dsc7977

Voilà, j’espère que ces petites photos vous ont plues, il y en aura bientôt d’autres car je m’apprête à mettre en ligne davantage de photos de l’atelier, des ateliers terrariums et même mes derniers projets jardin…

Affaire à suivre.

Lien vers UJB.

 

Le Flower Power de Parrot : L’objet connecté aux plantes

, , ,

Les objets connectés sont de plus en plus présents dans notre quotidien, même dans le monde du jardin. Entre le “Flower Power”, le “Plant Sensor” et “Meg” le pot connecté, ils ont fait parler sur le web, même (et surtout) dans les milieux “hors jardin”.

Je vous avais déjà parlé du Flower Power de Parrot, cet objet connecté, planté dans le pot des plantes, il est aujourd’hui disponible en ligne aux alentours de 50€ et même 44,90 € sur “Rue du commerce”, ce qui est beaucoup moins cher que le “plant sensor” (entre 80 et 120€).

parrot-flower-powerLa cible visée ici est intéressante, l’urbain geek un poil écolo (ou qui voudrait l’être) qui n’a pas la main verte. Même si je pense que le mythe de la main verte est une absurdité, cet objet devrait aider son utilisateur à se poser les bonnes questions et apporter davantage d’attention à ses protégés. A-t-elle assez de lumière ? d’eau ? de nourriture ? fait-il trop chaud ? Je le répète souvent à qui veut l’entendre, les plantes sont des êtres vivants, elles méritent notre attention, l’attention est la clé.

Un objet dans l’air du temps

 

Son design est franchement réussit et il est développé par Parrot, un pionner dans la fabrication de drônes grand public haut de gamme. Il ne fait ni jouet ni appareillage technique. Son prix est plutôt léger (si l’on a qu’une plante) et il parle bien aux jeunes consommateurs de notre époque. De plus, il dépoussière les codes habituels du “produit pour jardinier”, la preuve c’est qu’on le retrouve régulièrement mis en avant dans les dossiers de présentation des nouveaux objets connectés, comme ici.

4 types de données étudiées

maxresdefault

Les données sont récoltées via un smartphone (Uniquement Apple pour l’instant) en bluetooth. A la différence de son concurrent le “Plant Sensor” de Koubachi il ne propose pas de synchronisation en Wi-Fi, mais pour son prix cela devient un détail. Les données récoltées sont : l’arrosage, la température, le taux d’engrais et l’ensoleillement. Des alertes sont envoyées lorsque des conditions anormales ou dangereuses pour la plante sont réunis.

Une base de données étonnante et bien remplie

Sur le site web de Parrot et sur l’application vous découvrirez une base de données extrêmement complète de 7000 plantes avec photos,  conseils d’entretiens et caractéristiques techniques. En survolant quelques espèces, j’ai été agréablement surpris par la qualité des informations et les possibilités du moteur de recherche. La base de données constitue, selon moi, l’un des points fort de l’application.

Conclusion

Le Flower Power me semble être un excellent produit sur le papier. Il permet de faire découvrir les plantes aux non initiés de façon ludique et leur permettra (peut-être) de rendre la vie de leurs plantes plus supportable.

 

Bonne annee 2013 & Flower power

, ,

On commence ici avec un nouvel objet communicant destiné au jardinage.

Présenté par la société Parrot au dernier CES (Consumer Electronics Show ) de las vegas il se prénomme le Flower Power. Nous avions présenté différents procédés pour anticiper les besoins des plantes, certains reliés à twitter comme l’outil botanicalls à monter soi-même. Lire la suite

Nouveau, taillez vos haies a distance

, , ,

Voici une astuce pour tailler vos haies avec une télécommande. Le résultat est assez bluffant une sorte de robot tondeuse pour les haies.

 

Devenez Mickey’s Mc Donalds

, , ,

Enfin un mini jeu pour mener à bien le projet de votre vie, devenir Mc Donalds.
Au programme, culture intensive de soja transgéniques pour nourri des bœufs élevé aux hormones. Tout doit aller vite, alors n’hésitez pas à user de déforestation. Bien sur, n’oubliez pas de tambouriner le tout de campagnes de pubs afin de rassurer la population sur vos pratiques et votre éthique. Pour tester ce jeu rien plus de simple « venez comme vous êtes », déjouez les plans des alter mondialistes et le tour est joué, une fois le jeu fini, vous l’aurez consommé comme un bon Big-Mac, sauf que la vous réfléchirez sans doute un peu plus… Voici le lien.

Jeu, la puissance de la graine

, , ,

Sprout, un petit jeu qui date de 2007 mais jamais vu pour moi, nous permets de mettre à la place d’une graine ayant la capacité de se transformer en différentes espèces afin de voyager. Dans la peau d’une noix de coco vous traverserez les océans ou détruirez des bâtiments, une graine de pissenlit vous permettra de voler, passer au dessus des eolienne etc… Un petit jeu sympa et agréable… a voir ici.

Austrlian trip d’un Nantais.

, , , ,


Il y a un quelques semaines maintenant que Jérome un ami d’école à prit l’avion direction Australie. Il tient un blog et suite à sa visite du « Flecker Botanic Garden » il nous envoie quelques photos de spécimens locaux. Au programme, des genres de broméliacés grandeur nature, un arbre qu’il nomme » snake tree » (l’arbre serpent).

Si quelqu’un à une idée du nom de ces plantes, se serait plutôt sympa qu’il laisse un petit message, avis aux amateurs de plantes australiennes. Le lien de son blog est en bas d’article.

Le blog de Jérome : Australian Trip

L’écologie Funky avec Mouloud.

, , , ,

Vous connaissez certainement Mouloud, chroniqueur sur canal+ il s’intéresse dans ce reportage à l’écologie et ça rafraîchit, certes la vidéo n’est pas récente mais je viens juste de tomber dessus. Il se place en total novice en terme d’écologie et assume son coté Hyper consommateur avec ses 200 pairs de baskets et ses 20 trajets en avions par an. Une perle  » je suis un pur produit Mac do, moi je veux manger des big mac en sauvant la planète », à voir sur le blog de Mouloud.

Tendance, je fais de l’art avec mes plantes.

, , , ,

Le dernier truc Hype pour votre appartement n’est pas le poinsettia de mamie à coté de la télévision. En revanche votre phalaenopsis peut le devenir, comment ? ok, juste pour vous aider, testez un truc, attrapez le premier phalaenopsis le plus proche de votre main droite, pas la gauche se serait maladroit. Tenez-le fièrement devant vous en tendant les deux bras accroché à vos mains, retenez votre souffle et mettez une musique genre film de guerre ou Armageddon. Reprenez place et position, faites pivoter votre pot de 180°. Que se passe-t-il ?
bravo tout est lamentablement parterre, votre phalaenopsis à l’agonie vous invites à aller voir le site de BOSKKE pour commander votre plante à accrocher à l’envers. Vous pourrez enfin admirer votre nouvelle plante ultra design version marcel DUCHAMP 2008.


+


=

Heinz communique par les plantes.

, , ,


Partant du constat que 75% des gens parlent à leurs plantes vertes pour les faire pousser, La société Heinz plutôt connu pour tenter des campagnes de communication un peu décalé à crée un site internet permettant aux internautes de parler à un pied de tomate filmé 24/24 h par une webcam. grâce à un système de vocalise virtuelle, le visiteur peut laisser un message écrit qui sera synthètisé quelques secondes plus tard. A l’heure actuelle 15250 messages ont été laissé à la plante n°1 et elle mesure 69 cm, la seconde (à qui personne ne parle) en mesure 71 cm, evidement l’experience n’est pas représentative et vise simplement à amuser le visiteur.