Le poulailler design par Pousse creative

, , ,

Voici un reportage diffusé sur Ushuaïa TV dans le magazine Garden Party. Il présente la jeune société Pousse créative. Il s’agit de deux designer français qui crée des produits pour les jardiniers Urbains. Le produit présenté ici est le poulailler urbain Cocot’ Home. Le concept est très sympathique et je vous invite à visiter leur site web.

Alors prêt à réintroduire les poules en ville ?

Consommer local autrement?

, , , ,

Nous avons déjà parlé des AMAP sur le blog et à moins que ces dernières années vous ayez vécu au fond d’une grotte en Biélorussie vous en avez certainement déjà entendu parlé.

Consommer local permet de dépenser moins en transport, faire vivre l’économie locale, manger mieux pour sauver la planète en somme (rien que ça).

Appliqué au jardin on peut tout de suite penser au petit horticulteur local, au collectionneur de plantes du coin ou petit pépiniériste. Il y a des chances en plus que vous payez moins cher que chez « Truff » ou chez « Jard » et vous pourrez même avoir des conseils de qualité.

Pour le potager l’échange est un excellent moyen de partager des variétés différentes ainsi que quelques mots. Les récoltes peuvent également être échangés, quelques noix contre des patates… Quand j’étais enfant, mon grand père était connu de tous les villages du coin, il vendait ses petites récoltes du jardin, son huile de noix, ses paniers en osiers. Les gens passaient chez lui et lui achetaient ses surplus de récoltes. Ils repartaient avec des produits d’excellente qualité à moindre cout. De plus un lien particulier unissait les deux personnes, presque familiale.

Il y a quelques mois on m’a soumis un site qui serait susceptible de m’intéresser « cavientdujardin.com« , en général je n’écrit pas sur les site que l’on me soumet mais celui-ci me semblait particulièrement intéressant, je laissé de coté quelques mois par oubli.

Ce site permet de mettre en relation localement des personnes qui souhaitent vendre leur surplus du jardin. Je trouve l’idée excellente, simple et accessible à tous. Sur le site on trouve, des noix, des truffes, des confitures…

Je vous conseil vivement d’y faire un tour et d’essayer, on aime tous se dire, c’est des poulets de la ferme ou c’est des patates de chez …

Le site ici

 

Prenez un ticket et squattez

, , ,

Parking Day, le principe est simple, vous payez un ticket de parcmètre et vous disposez de l’espace comme vous le souhaitez.

 

Diaporama | PARK(ing) DAY 2011 from DEDALE on Vimeo.

Acheter local, Amap les paniers de légumes.

, , ,


Pas facile de s’y retrouver face à la multitude de légumes présents sur les étalages des supermarchés, comment consommer des légumes de saisons toute l’année lorsque l’on a pas l’espace ou le temps de cultiver son jardin ?
Consommer local, voilà ce que l’on entend régulièrement ces temps-ci dans les médias. Les AMAP proposent des solutions originales en mettant à disposition de ses partenaires des paniers de légumes de saisons.

Pourquoi adopter le système des AMAP ?

– Eviter le transport des légumes et l’émanation de Co².
– Trouver toujours des produits de saison
– Manger des produits de sains de l’agriculture biologique ou de l’agriculture raisonné (on ingère près de 1,5L de pesticide chaque année)
– Trouver des produits moins chers car non triés sur l’aspect uniquement physique : dans la grande distribution il peut y avoir jusqu’à 60% de la production laissé sur place pour ce seul critère.
– Avoir un panier de légume équilibré chaque semaine.
– Faire vivre les « petits » producteurs locaux
– Possibilité d’avoir des réductions sur les produits si aide à la distribution.
– Multiplicité des points de vente : lieu de production, magasin spécialisé, hall d’immeuble.

Un engagement mutuel entre adhérents et producteurs :
L’adhérent s’engage à venir chercher son panier à horaires et dates régulières et à payer ses récoltes par avance, chaque adhérent peut exprimer toutes ses idées et insatisfaction afin de trouver des arrangements et améliorations avec son producteur.
Le producteur est à l’écoute des adhérents s’engage à informer ses partenaire lors d’un problème (climatique…) liée à la production et la livraison.

Il existe beaucoup d’AMAP par département allez trouver la votre sur reseau-AMAP.

Design végétal chez Neomansland

, , , , ,

Le blog de neomansland propose cette semaine dans sa boutique, la collection « haute culture  » et prêt à pousser » de la société française racine carré. Cette déco jardin de verdure allient gaiement le design au végétal.
Lors de la fabrication l’entreprise privilégie des matières premières local à 95%. Les recharges sont entièrement compostables, sacs en amidon de maïs, encres végétales et carton recyclé.


Le principe est original, vous recevez d’abord le bac plus une recharge « prêt à pousser » gazon. Vous avez ensuite le choix entre « gazon, blé, orge, basilic » et il faudra compter entre 8 à 10 jours pour avoir un effet carré de verdure.

Concernant les prix, le mini green est vendu 12€ , le pré vert 29€ et 49€ pour le modèle chlorophylle. Les recharges sont vendu à 7 €.

2009 Année de l’écologie ?

, , ,

Bonne année à tous et bonne santé, il serait étrange de souhaiter la bonne année à la planète, dans la mesure ou l’on pas certain qu’elle passe l’année. Je ne dramatiserai pas, elle passera l’année :’)…


Les abeilles peut-être pas, le ministre de l’agriculture ayant pris récemment la décision d’autoriser de nouveau l’utilisation du pesticie systémique Cruiser rappelons, histoire de remuer le couteau, ce que disait einstein à propos des abeilles,  » si l’abeille venait à disparaitre, l’humanité n’aurait plus que 4 ans à vivre ».

Quelles actions nous permettrons de limiter notre impact sur la planète alors même que manger un steak de bœuf devient criminel, nous recommandant le poulet ou le Kangourou espèces produisant moins de rejets de gaz à effet de serres. 2009 sera sans doute l’année du tout écolo, les idées devraient jaillir de partout à l’image du mariage écolo, faire-part en papier recyclé, utilisation de fleurs des champs, mais sans doute aussi la prise de conscience du besoin de trier les déchets.

Juste parque je suis tombé dessus et que cela nous concerne un peu tous aussi, espérons que les énergies renouvelable se démocratiseront un peu plus, comme ce prototype permettant de recharger son téléphone ou baladeur mp3 simplement en prenant un bain de soleil. Excellente année à tous à bientôt dans un rythme de post habituel 🙂 .

Photo : 1 mdoors

Photo 2 : tywak
Photo 3 : ateliersfr

L’écologie Funky avec Mouloud.

, , , ,

Vous connaissez certainement Mouloud, chroniqueur sur canal+ il s’intéresse dans ce reportage à l’écologie et ça rafraîchit, certes la vidéo n’est pas récente mais je viens juste de tomber dessus. Il se place en total novice en terme d’écologie et assume son coté Hyper consommateur avec ses 200 pairs de baskets et ses 20 trajets en avions par an. Une perle  » je suis un pur produit Mac do, moi je veux manger des big mac en sauvant la planète », à voir sur le blog de Mouloud.

Mon coin jardin pour la planète.

, , , ,

Non je n’échangerai pas mon coin jardin pour la planète, enfin si peut-être… Mais ce n’est pas ça le sujet, je voudrai vous parler d’une initiative de Terra Natura qui s’appelle « mon jardin pour la planète ». Le but est simple, l’idée est d’inscrire son jardin dans une démarche d’éco-jardinage, pour cela il vous faut signer (numériquement) une charte de bonne conduite. En substance on nous demande d’aider les petits animaux, de recylcer les déchets, de ne pas utiliser de pesticides et de rechercher en permanence la qualité environnementale (vous ne voyez pas de quoi ça parle ? allez faire un tour sur le site 🙂 et bien sur d’être gentil avec la voisine berthe, meme si elle ne vous parles jamais. Ça se passe en partenariat avec les magasins botanic qui depuis bientôt un an, sont passé en tout écologique en retirant tous produits chimiques de leurs rayons.
J’ai inscrit le coin jardin sur le site, si vous souhaitez inscrire le votre, vous devez donner sa surface, à l’heure actuelle « mon jardin ma planète » comptabilise 1991108 m² de surface protégée.

« Devenez acteur de votre nature, un lien permanent pour la biodiversité en étant responsable. Vous n’êtes plus seul, vous pouvez dorénavant partager vos expériences, vos idées, vos souhaits et attentes en vous inscrivant dans un programme durable, unique et ludique ! Mon jardin pour la planète, l’avenir vous appartient. »

Plus d’informations sur www.terranatura.fr, rubrique Mon jardin pour la planète.
Les partenaires qui s’engagent au côté de Terra Natura pour Mon Jardin pour la planète sont :
Alain Passard du restaurant l’Arpége avec ses 3 potagers.
Les jardineries Botanic
Les Jardinier de France

Nos enfants nous accuseront…

, ,

Barjac, une commune du Gard, décide d’alerter les pouvoirs publics et les médias en faisant passer la cantine scolaire en Bio et finançant le surcout par le budget de la commune.
Geste politique et symbolique fort, le maire décide d’alerter l’opinion sur les pratiques de notre système faisant primer les intérêts économiques à ceux lié à notre santé et environnementaux. Le film prend plusieurs points de vue, l’écologiste, la mère de famille, l’agriculteur, le maire de commune, il les confrontent, les questionne sur leurs rôles respectifs. Après la bande annonce, il donne envie de se lever et de mettre en place des actions pour consommer autrement… Faire son jardin, aller au marché bio (créer un blog bio… 🙂 )… J’attends avec impatiente de voir le film… pour le lien du site officiel c’est par ici… NOS ENFANTS NOUS ACCUSERONT

Bon a priori il est diffusé à Nantes au Katorza, j’esserai d’y aller…. sinon vu que je suis super sympa, voici les 22 salles ou il est diffusé.

Les noix de lavage, ecolo ? efficace ?

, , ,

Découverte de cet été pour mes parents, la noix de lavage est entré dans notre famille depuis que le super-marché bleu avec un grand « L » s’est décidé à en commercialiser.
Acheté par sacs de 10, mon père, plus économe qu’écolo, en a offert à tous les membres de la famille.

Après plusieurs lavage sans lessive chimique, je dois bien reconnaitre que le linge est propre. Alors, efficace ?
Oui et non, car les noix de lavage lavent le linge « propre », c’est pas banal…
Pour le blanchir on y ajoute du percarbonate de sodium, un sel détachant et pour le parfum linge frais, une huile essentiel.

Comment ça fonctionne ? Les noix de lavages sont issu d’un arbre, le sapindus saponaria (ou autres noms d’espèces que vous trouverez ici), à partir de 30°c les noix libèrent de la saponine qui nettoie le linge, le rinçage se faisant à froid il n’y a pas de libération de savon.

Pourtant la-dedans il y a tout de même quelque chose qui me gène, ces fruits ont du traverser la moitié du globe pour se trouver dans ma machine (c’est écrit « noix de lavage indienne »), ça ne me parait pas vraiment écologique comme pratique.
Je me dis alors, peut-être est-ce « commerce équitable » ?
Oui! ouff…
Le symbôle est étrange, je ne le connais pas. ACE, Action Commerce Equitable, après recherche sur google, je tombe sur le site très approximatif d’un exportateur près de marseille. Sur celui-ci je trouve quelques photos de la préparation des produits, mais aucune trace des labels classiques pour le commerce équitable.

On peut se poser la question du risque de l’exploitation à grande échelle d’un produit que l’on connait peu. Dans ces pays la cueillette de ce fruit sert de façon quotidienne aux populations. Si l’on exploite à grande échelle ces forêts, sera-t-il toujours possible aux populations locales de jouir de ces fruits ?
Avons-nous besoins de faire traverser la moitié de la terre à des produits, sachant que les transports représentent une majeur partie des rejets de gaz à effets de serre et que tout près de chez nous à Marseille (chez notre exportateur) il existe des paillettes de savons utilisable en machine avec une efficacité similaire ?
Alors la noix de lavage, ça fait faire des économies, c’est écologique, et ça lave.
En d’autres termes on a trouvé le savon de marseille indien, mais tellement plus tendance…
crédit photo : 1 et 2