J’ai testé …. Les infusions de plantes médicinales

, , ,

(Je me permets de re-diffuser cet article, celui-ci ayant étrangement disparut de mon blog)
Je vous avais déjà parlé des plantes médicinales dans un post du mois de juillet. Après m’être renseigné sur la question j’ai pu tester la façon la plus simple d’absorber des plantes médicinales, les infusions :
Elles se préparent de la même façon que du thé, dans de l’eau frémissante et non bouillante pour ne pas faire disparaître les huiles volatiles. Voici la recette pour préparer une infusion standard :
-30g de plantes séchée ou 75g de plantes fraîche dans 50cl d’eau.

Il n’y a rien de plus simple, cependant certaines plantes ne diffusent pas toutes leurs actions par ce moyen d’ingestion, parfois il faut réaliser des crèmes ou des huiles végétales.

Cependant voici quelques plantes intéressante en infusion ainsi que leurs actions.

-L’Eupatoire (Eupatorium cannabium). Contre les rhumatismes et l’arthrite. Voir photo droite. Vous pourrez la récolter dès le début de l’automne lorsqu’elle sera en fleurs.

-La Bourrache (Borago officinalis). Vous ne devriez pas avoir de mal à la trouver dans un coin du jardin de mamie Denise tant elle se reproduit rapidement. Contre les affections pulmonaire ou les rhumes fébrile.

-La Passiflore officinale (passiflora incarnata). C’est ma préféré, elle est prescrite contre les douleurs menstruelles, les maux de tête d’origine nerveuse, l’instabilité du rythme cardiaque mais aussi pour traiter les enfants hyperactifs (1/2 tasse suffit ). On utilise les feuilles en dose standard.

Ces plantes qui communiquent entres elles.

, , ,


Selon une étude américaine du Centre National de recherche sur l’atmosphère (CNAR) les plantes stressées produisent une substance semblable à l’aspirine. Elle permettrait d’agir sur le métabolisme de celles-ci mais se rependrait également dans l’air ambiant pour atteindre d’autres espèces afin de les alerter du danger. Celles-ci auraient alors la capacité à produire plus de protéines afin stimuler leurs défenses biochimiques et réduire les blessures.

Des études précédentes avaient démontré que les plantes dévorées par les animaux étaient elles aussi capable de produire des substances permettant d’alerter les plantes à proximité.

Concrètement, le résultat de ces études devraient permettre de prévenir attaques et autres maladies des plantes pour les traiter rapidement. Cela pourrait être un indicateur de l’état de santé des végétaux, au même titre que le sont les feuilles morte actuellement.

Tout ça me rappelle un peu le film « phénomènes » sortit au mois de juin, on y voyait les plantes sécréter des substances chimiques afin de se débarrasser de son agresseur, l’homme. Au delà du fait que le film ait été un navet, il y avait tout de même un fond à dominante écologique et une photographie superbe.
crédit photo : 2

J’ai testé : Le purin de mélisse

, ,


J’avais plusieurs pieds de mélisse dans mon jardin, avec l’arrivée de l’été, ils dépérissent et les feuilles sont beaucoup moins belles qu’au printemps.
Je les ai donc taillé et utilisé les feuilles pour faire un engrais de la même façon que pour un purin d’ortie. Après une semaine de macération et en remuant tout les jours, je l’ai dilué chaque jour dans l’eau d’arrosage.
Le résultat fut quasi immédiat, les jours qui ont suivi, les plantes ont repris des couleurs et ont fait des pousses étonnantes.

Après recherche sur internet j’ai su que le purin de mélisse était assez utilisé notamment en insecticide naturel.

Et vous, connaissez d’autres plantes intéressantes en purin?

Les plantes médicinales du jardin

, , ,
Vous savez sans doute, q’un nombre considérable de plantes sont considérées comme médicinales. Les anciens s’en servaient régulièrement pour soulager leurs migraines, leurs blessures ou diverses douleurs physique ou psychiques. Par exemple, une plante de nos jardins, la pulmonaire fut utilisée longtemps contre les douleurs aux poumons, pour quelles raisons ? Ses feuilles ont des tâches ressemblant à des poumons. Croyance populaires ou non, il s’est révélé il y a peu de temps que ces plantes ont un effet reel sur les poumons. Voici quelques liens sur le sujet.