Quelles solutions pour clôturer son jardin ?

Pourquoi clôturer son jardin ?

En France, délimiter son jardin en le clôturant est une pratique très ancrée. Le mot jardin  signifie en latin « l’endroit clos » ou « jardin enclos »  dérivé de gardinium. La clôture au jardin remplit plusieurs fonctions : se protéger des regards, définir l’espace du jardin privé et définir un cadre pour une mise en scène de l’espace.

Le choix du type de clôtures constitue souvent un casse-tête pour les propriétaires de jardins. Il est vrai que différents matériaux peuvent être utilisés et selon le choix, l’entretien, l’ombre générée et les investissements peuvent être très différents.

Dans cet article, je vous propose un tour d’horizon des différentes possibilités pour vous aider à créer un petit jardin cohérent et adapté à votre budget.picket-fences-349713_640

Réglementation

Dans vos titres de propriété, le caractère mitoyen ou privatif de vos délimitations de terrain est mentionné, il est nécessaire de les consulter pour savoir à qui incombe l’entretien et comment vous pourrez monter une clôture ou un mur par exemple.

Pour les haies et plantations d’arbustes, si leur hauteur ne dépasse pas 2 m, laissez 50 cm entre le feuillage et la propriété du voisin. Si elles dépassent, la distance minimale est de 2 m.

Les clôtures en dur

Le bois

Les clôtures en bois sont plébiscitées car elles sont économiques et leur montage est relativement simple.

Elles sont constituées de poteaux verticaux qui nécessitent un scellement au sol, dans du béton de préférence car le bois à tendance à pourrir au contact de la terre.

Les palissades en bois constituent un bon moyen de masquerun coin de jardin. Elles peuvent être peintes ou lasurées et ainsi créer un joli petit univers.fence-883328_640

La traditionnelle clôture en bambous peut apporter un charme asiatique à un petit jardin d’ombre par exemple.

Les claustrats offrent une occultation complète et une durabilité souvent supérieure, ils s’intègrent bien aux petits jardins urbains.wood-482288_640

Les murs et murets

Les pierres sèches

Rien de plus charmant qu’un petit muret de pierres sèches pour délimiter un petit espace dans un jardin. L’avantage de ce type de construction est qu’il peut accueillir de petites plantes comme des sedums et des fougères des murs. Découvrez un tutoriel de montage de terrevivante.org

Les murs briques et agglomérés

Les murs en brique et en agglomérés ont l’avantage d’être très solides et d’apporter un vrai cachet au lieu. Leur réalisation coûteuse est à réserver aux petits espaces. Ils nécessitent des fondations et une vigilance doit être apportée aux espèces à proximité, certaines pourraient causer des dégâts avec leurs racines.

Les écrans et le métal

Les clôtures en métal peuvent être posées assez facilement et peuvent délimiter de grands espaces. Les grandes surfaces de bricolage proposent un grand choix de grillage de jardin, à vous de jouer pour les associer au mieux avec vos plantes grimpantes et massifs d’arbustes.

Les grillages souples

Les clôtures en grillage ont l’avantage d’être économiques et faciles à poser. Elles permettent de délimiter de grands espaces et d’y faire monter des plantes grimpantes. chainlink-690503_640

Les panneaux grillagés

Dans la famille des solutions économiques et durables, on trouve les panneaux grillagés. Ils peuvent être de différentes couleurs et permettent de délimiter rapidement de grands espaces.

grillage_jardin_2 panneaux

Les gabions 

Très tendances depuis quelques années les gabions peuvent apporter une vraie touche d’originalité au jardin. Leurs structures de métal sont assez simple à poser mais nécessitent un scellement. Une fois la structure posée, il suffit de remplir l’intérieur de pierres et de galets. 

grillage-jardin

Les clôtures vivantes

Treillis en osier naturel

La clôture en osier peut constituer une excellente alternative à la clôture en dur. Ce que l’on appelle l’osier est en fait du bois de Saules qui est planté dans la terre et reprend vit comme une bouture. Le montage est relativement simple, vous trouverez des tutoriels ici pour vous aider. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’une haie vivante en Saule se construit rapidement et crée dès le premier printemps une barrière verte, vivante et évolutive. L’entretien consiste à tailler la haie une fois par an en hiver. 

Attention aux racines qui peuvent s’infiltrer facilement sous un mur ou dans une canalisation.

Les haies

Dans un coin de jardin urbain, je déconseille la plantation de haies occultantes traditionnelles car elles sont souvent trop épaisses et leur entretien est difficile, surtout sur la partie extérieure. De plus, comme elles ont été plantées en masse pendant des années dans tous les jardins, elles sont souvent sensibles aux maladies et ravageurs.

hedge-891354_640

Les plantes palissées

Les grimpantes qui s’accrochent

Dans un projet de clôture de jardin, les plantes grimpantes ont toute leur place et vous découvrirez qu’il en existe de toutes sortes, adaptées aux différents types de sols et expositions.

Celles qui s’accrochent sont généralement munies de crampons, comme le lierre, la vigne vierge, la bignone, l’hydrangea grimpant. Certaines peuvent grimper sur la pierre et les murs, d’autres sont plus à l’aise sur le bois. Découvrez l’article de larry HODGSON sur les grimpantes.

Les grimpantes qui s’enroulent

Dans la famille des grimpantes, on trouve également celles qui s’enroulent autour de leurs supports, grâce à ce que l’on appelle les écouvillons. Parmi elles on trouve les clématites « Armandii », elles sont superbes, simples à cultiver et se couvrent de fleurs au printemps.

Un jour un client m’a dit, je ne conçois pas un jardin sans avoir de glycine. Comme je le comprends, son parfum enivre et sa croissance est très rapide. De plus, dans un petit jardin, elle peut facilement fermer l’espace en hauteur. Son feuillage fournit et ses fleurs envoûtantes doivent être maîtrisées par une taille annuelle.

Les fruitiers palissés ou en palmette

Dans la délimitation de votre espace, rien ne vous empêche d’intégrer de l’alimentaire avec les fruitiers taillés en palissade. Héritiers de la culture en verger, les fruitiers en palmettes seraient intéressants à développer davantage en milieu urbain. Ils proposent de cultiver des fruits dans un espace même réduit. Pour être bien intégrés au jardin, il est important de les installer sur une clôture solide et de penser à les associer avec des buissons bas ou des plantes vivaces pour habiller leurs bases dégagées. Leur taille est assez technique mais accessible à qui veut s’y pencher car ils sont vendus déjà formés par les pépinières. Plus d’infos ici.

Les annuelles grimpantes

Une dernière solution qui peut être superbe pour agrémenter un potager est de semer des plantes annuelles grimpantes près d’une clôture. La plupart s’installent d’elles-mêmes et certaines peuvent même vous fournir des fruits, des fleurs et des légumes. Une petite préparation du sol (nettoyage, des herbes,  retournement de la terre sur 50 cm de large) peut être utile, vous pouvez aussi les semer en intérieur plus tôt en saison pour ensuite les installer au jardin.pot-435909_1280

Pour les fleurs, penchez-vous sur les capucines, les ipomées & les pois de senteurs. Pour les fruits, installez des tomates cerises à  accrocher régulièrement sur le support ou encore des chayottes à démarrer à la maison en fin d’hiver. Enfin, rien ne vous empêche de semer des haricots et petits pois grimpants pour agrémenter votre clôture pendant toute une saison.

Voilà, j’espère que cet article vous a aidé à faire votre choix de clôture. Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux et vous abonner à la newsletter.