VÉGÉTALISER LA VILLE POUR RECONQUÉRIR LA RUE

Je parviens enfin à écrire cet article sur un livre qui m’a beaucoup plu. « Reconquérir les rues » de Nicolas SOULIER. Le titre sonne comme un appel à la découverte et c’est bien de cela qu’il s’agit. Nicolas SOULIER qui est architecte et Urbaniste a traîné ses guêtres dans les rues et villes du monde entier. Il démontre que l’urbanisation vit une prise de conscience nouvelle, un peu partout, fourmille des idées merveilleuses où bien souvent la nature tient une place forte et réintègre les rues.

 

Par le prisme de la rue, « là où tout se joue », on entre dans le monde de l’urbanisme, des financements, des batailles d’égo qui régissent et façonnent nos territoires. Dans une France aux rues aseptisées où l’herbe ne pousse que sur des zones tampons où tout est fait pour décourager la dégradation, l’espace extérieur devient un lieu que l’on fuit où il ne fait pas bon « trainer ».Est-ce une fatalité ? Vous êtes-vous déjà interrogé à ce sujet ?

Si vous habitez en ville dans un quartier plutôt urbain et résidentiel. Flânez-vous souvent devant votre pas de porte pour discuter avec votre voisin, échanger des plantes ou des graines? Si vous êtes un lecteur régulier du blog, c’est que vous avez certainement un jardin donc ce type d’attitude vous est certainement naturel.

Cela n’est pas le cas pour une immense majorité de la population. Lorsque l’on vit dans des espaces entourés de béton ou rien ne pousse et rien ne reste, flâner devient suspect. Or ce qui est suspect fait peur et le sentiment d’insécurité grandit. L’idée de base des politiques d’urbanisme françaises est d’aseptiser la rue, la rendre propre pour la rendre sécurisante. Le propos de Nicolas Soulier est de démontrer que ces politiques induisent un effet inverse à l’effet recherché et les rends plus stressantes et insécurisantes. Par le biais d’actions concrètes, il démontre comment un quartier peut changer de visage en quelques années voir quelques mois avec des idées simples et parfois peu coûteuses. Des jardins communautaires en auto-gestions aux zones laissées aux habitants, les résultats sont souvent étonnant et pourtant gorgés de bon sens. Il s’attaque à une vision très française de l’espace et dépoussière un bon nombre d’idées reçues sur la vie de la rue. Je vous recommande vivement ce livre que vous dévorerez en quelques semaines et qui vous fera changer radicalement la vision de votre quartier. « Reconquérir les rues » résonne comme une urgence pour relier les habitants entre eux et réconcilier la ville avec la nature.
« Reconquérir les Rues ». Nicolas SOULIER. Editions ULMER. 26€

5 réponses
    • Guillaume.v
      Guillaume.v dit :

      Oui c’est vrai, dans le système actuel il faut du monde pour s’occuper des espaces verts, l’idée développé dans ce livre est que l’entretient et l’aménagement peut être réalisé par les habitants eux-même. On retrouve des notions de respect et de partage, qui existe assez peu dans le système actuel.

      Répondre
  1. Flora A
    Flora A dit :

    J’ai découvert ce livre dans l’émission « Silence ça pousse », et grâce à cet article je retrouve le titre. Etant étudiante dans l’aménagement du paysage, je trouve ces questionnements vitaux pour notre époque. Nous devons absolument remettre en question nos espaces et nos façons de vivre ensemble… Certains pays l’ont très bien compris, et l’on ne devrait pas s’étonner si la qualité de vie est supérieure! Nous la devons beaucoup à notre environnement!
    Merci, à bientôt!

    Répondre
  2. Julien
    Julien dit :

    En plus d’être beau c’est idéal en ville. Les murs végétaux absorbent le CO2 et raffraichie l’air ambiant à l’inverse du béton qui renvoie la chaleur pendant la nuit…..

    C’est donc 3 en 1 ! Alors à quand les villes végétalisées ?!

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *