Planter des grimpantes en pot sur sa terrasse

Il faut y penser, les plantes grimpantes sont d’excellentes plantes de terrasse et de balcon.

Au jardin classique, l’aménagement se fait de façon horizontale. En ville, il y a souvent plus d’espace vertical qu’horizontal, avant d’imaginer un mur végétal, jetez un oeil aux grimpantes :Comment ça se plante ?

En bac, l’idéal est de choisir un grand contenant, de sceller le fond avec du gravier et de placer un support suffisamment solide pour conduire leur développement. Pensez à faire un trou pour que l’eau s’évacue. Vous pouvez par exemple planter de grandes perches de bois dans le fond du pot, ajouter du gravier, du terreau et un peu de compost si vous avez. Placer votre plante de sorte que le collet soit à 2cm sous la surface du sol. En pot et bac on privilégiera les clématites et grimpantes annuelles.

Attention, certaines espèces ont un développement important, elles peuvent rapidement devenir envahissantes.

Pour les petits espaces, un jasmin étoilé (Trachelospermum jasminoides) sera parfait, persistant et très parfumé au printemps. Cherchez des variétés de  clématites, il en existe des centaines et certaines sont vraiment très originales voici une petite sélection.

Clématite ‘Albina plena’

Clématite ‘Alionushka’

Clématite ‘Avant garde’

Clématite de ‘Siebold’

N’oubliez pas les chèvres feuilles, il existe tout un tas de variétés très originales :

Lonicera Caprilia EVER ‘Inov 42’

Lonicera X hecrottii ‘goldflame’

Lonicera japonica chinensis

Lonicera Henryi

Lonicera henryi ‘copper Beauty’

Lonicera X brownii

Choisir en fonction du système d’attache :

Les plantes grimpantes ont des système d’accroches différentes selon les genres et espèces. Selon ses caractéristiques vous pourrez choisir un support adapté.

Les tiges volubiles : Ce sont celle qui s’enroulent autour du support soit dans le sens des aiguilles d’une montre ou dans l’inverse. (ex : polygonum, chèvre feuilles…)

Les épines : Grâces à ces véritables crochets, elle peuvent grimper un mur ou l’écorce d’un arbre. ex: bougainvilliers, rosiers…)

Les crampons : On les appellent aussi « racines adventives », elles viennent se coller au support pour fixer la plante sans  nourrir. L’exemple le plus connu est le lierre, mais il existe aussi l’hortensia grimpant.

Les vrilles:  Ce sont de véritables petits lassos qui fixent la plante et lui permettent de grimper les treillages et les fils. On les retrouvent sur les pieds de vignes ou de passiflores

Les ventouses : Ces petits disques composé de l’extrémité des tiges se fixent au support et ancrent solidement la plante. On les trouve sur les vignes vierges.

 

Faut-il créer un support ou en acheter un tout prêt ?

Maintenant que vous savez de quel type de fixation est votre grimpante, il va falloir trouver un support. Pour les volubiles, l’idéal est d’avoir au minimum 3 tuteurs reliés par en haut pour faire un tipi, pour les crampons, les vrilles et les épines, l’idéal serait d’avoir un treillage fixé au mur en vérifiant de temps et renforçant les attaches si besoin. On peut utiliser également un cylindre de grillage que l’on viendra fixer autour ou sur le pot. Les tipis de bois sont à la mode, on en trouve facilement en jardinerie.

La taille :

A l’installation : Si vous l’installez au printemps ou en automne, hésitez pas à tailler votre plante au dessus des bourgeons pour l’inciter à se ramifier d’avantage. Le port sera plus équilibré et la plante en sera renforcé.

Si vous avez convenablement arrosé votre grimpante et apporté les besoins nécessaire vous aurez besoin de la tailler pour éviter qu’elle ne deviennent trop encombrante. Certaines, comme la plupart des clématites peuvent être taillé à 40/60cm du sol en fin d’hiver, afin d’obtenir une floraison abondante.

Taille d’entretien :

Pour avoir une belle plante grimpante bien florifère, il est important de renforcer ses rameaux. Il faut éviter que l’énergie se perdent dans petites brindilles qui ne donnent rien, la plupart du temps il faut les couper. Par exemple pour la glycine, dès la fin de l’hiver vous devrez couper les 3/5 des bourgeons à la base en prenant soin de préserver les bourgeons à fleurs. Concernant les clématites les soins de tailles sont spécifiques à chaque variété. Google est votre ami.

 

Voilà, vous connaissez les principes de bases, des grimpantes, j’espère que cet article vous a aidé à faire un choix dans l’immensité des grimpantes.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *