La grenouille taureau et le rat gondin constituent la face immergée de l’iceberg des espèces invasives du règne animal. Chez les végétaux il existe aussi certaines espèces non indigènes qui se reproduisent dans nos campagnes et dérobent les habitats de nos espèces locales. Au bout de 10 ans après son importation en milieux naturel on considère une plantes comme naturalisée. Par exemple aux états-unies La salicaire commune (Lythrum salicaria L), plante indigène d’Europe à été importé, chez nous elle n’est pas invasives car des insectes phytophages la consomment, la-bas les insectes ne sont pas présent et elle colonise les marais. Évidement l’exemple inverse existe chez nous, malgré ça, toutes les plantes importées ne deviennent pas des fléaux. Sur 100 plantes importées, 10 peuvent se naturaliser et une peut devenir invasives. Voici une liste des plantes invasives répertoriées sur wikipédia :), voilà qui peut vous donner une petite idée des espèces à éviter :

  • Mimosa, Acacia dealbata
  • Erable negundo, Acer Negundo
  • Ambroise à feuilles d’armoise, Ambrosia artemisiifolia
  • Faux-Indigo, Amorpha fruticosa
  • Aster à feuilles lancéolées, Symphyotrichum lanceolatum
  • Aster, Aster novi-belgii
  • Bident à fruit noirs, Bidens frondosa
  • Herbe de la pampa, Cortaderia selloana
  • Elodée, Elodea callitrichoides
  • Lagarosiphon, Lemna minuta
  • Myriophylle du Brésil, Myriophyllum aquaticum
  • Paspale dilaté, Paspalum dilatatum
  • Paspale distique, Paspalum distichum
  • Baccharis à feuille d’arroche (Baccharis halimifolia)
  • Buddleia de David (Buddleja davidii)
  • Amorphe buissonnante – Amorpha fruticosa
  • Séneçon du Cap – Senecio inaequidens
  • Cerisier tardif – Prunus serotina
  • Renouée de Sachaline – Reynoutria sachalinensis
  • Robinier faux-acacia – Robinia pseudoacacia
  • Berce du Caucase – Heracleum mantegazzianum
  • Impatiente glanduleuse – Impatiens glandulifera
  • Renouée du Japon – Reynoutria japonica
  • Solidage géant – Solidago gigantea
  • Topinambour – Helianthus tuberosus
  • Figue marine ou Figue des Hottentots (Carpobrotus edulis
  • Carpobrotus acinaciformis
  • Ailante (Ailanthus altissima)
  • Rhododendron (Rhododendron ponticum)
  • élodée du Canada (Elodea canadensis)
  • élodée du Nuttal (Elodea nuttalii)
  • fougère aquatique Azolla (Azolla filiculoides)
  • Jussie rampante (Ludwigia peploides)
  • Jussie à grande fleurs (Ludwigia grandiflora)
  • Caulerpe racémeuse (Caulerpa racemosa),
  • Caulerpe à feuille d’if (Caulerpa taxifolia)

crédit photo : 1

5 réponses
  1. Anne-Marie S
    Anne-Marie S dit :

    J’ai pu voir dans ma région (la Franche Comté), les dégâts de la renouée du Japon… Certaines berges de nos rivières en sont envahies… la flore locale à ces endroits, a complétement disparu, incapable de lutter… quel gachis ! Bravo pour ce blog hyper intéressant ! je mets un lien de ce pas…

    Répondre
  2. Anne-Marie S
    Anne-Marie S dit :

    J’ai pu voir dans ma région (la Franche Comté), les dégâts de la renouée du Japon… Certaines berges de nos rivières en sont envahies… la flore locale à ces endroits, a complétement disparu, incapable de lutter… quel gachis ! Bravo pour ce blog hyper intéressant ! je mets un lien de ce pas…

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.