Des jardins sur les toits, de Montréal

, , ,

Parce que les Québécois ont des toits plats, qu’ils sont créatifs et solidaires.
Les québécois créent des jardins sur les toits et partagent leurs récoltes avec les plus démunis.
L’idée originale est partie d’un partenariat entre alternatives, un réseau de coopératives international et Santropol Roulant, un organisme communautaire montréalais.

A quoi ça ressemble ? Du jardinage hors-sol utilisant des techniques du jardinage biologique et hydroponiques. De grands bac, accueillant arbres, vivaces et potagers.
Le projet fait des petits et des partenariats commencent à voir le jour partout dans le monde, au maroc, en afrique du sud, à cuba et au mali (pas à Paris ?).
On ne peut que encourager ce genres d’initiatives ayant pour but de faire entrer les jardins au cœur des villes, et d’aider les plus défavorisés. Allez faire un tour sur leur site, il est très bien construit et passionnant.

Des robots et des plantes. Les robots Part 3

,


Clôturons cette triptyque (whoo ça s’enrichit le vocabulaire) « robots et nature »par deux objets imitant les plantes :
Le premier est une imitation de plantes carnivore. Il ne présente absolument aucun intérêt et c’est comme ça que c’est bien!
Il est pourvu d’un détecteur de mouvement permettant de capturer un insecte dans son ventre, intérêt nul et design très moyen. (trouvé ici)

La deuxième invention nous la devons à SEGA Japon. Ils ont crée la première plantes robots réagissant aux stimulis humain, comme une vrai plante mais en fausse. C’est japonais (donc ridicule) ça sert à rien, mais c’est quand même plutôt cool. (trouvé par la)

un gadget purement japonais

Le mur vegetal du musée du quai Branly…

,

Ce matin juste pour le plaisir, quelques images du mur végétal réalisé par Patrick BLANC au musée du quai branly à Paris.


Crédit photos : 1 2 et 3

L’arbre « photo-chargeur » . les robots Part 2

,


Voici le PhotonSynthesis.
Petit bijou de technologie écologique. S’il est produit (prototype) il vous permettra de recharger votre Ipod ou votre « Mobile » grâce à ses feuilles photovoltaïques. L’info vient de chez neo mans land.
Il est composé de plusieurs éléments permettant de créer différentes combinaisons d’architecture. Le petit truc en plus, c’est sa batterie intégré, qui une fois chargé vous permettra de charger votre téléphone la nuit (fallait y penser). Je ne sais pas vous mais moi j’ai hâte qu’il se retrouve dans ma chambre ce petit Bonsaï, car en plus … ça claque.

 

 

 

 

 

 

Les branches et le petit panneau solaire.

 

Les tondeuses robots…Ecolo??à quel prix ??

,

il y a quelques semaines au salon de l’habitat de Saintes, un paysagiste confiait qu’à l’avenir il préférerait vendre des tondeuses robots pour l’entretien des jardins. Selon lui il était plus gratifiant de former ses hommes au conseil pour le choix d’une tondeuse que de leurs faire faire de la tonte pendant des jours.
Il est vrai que même pour de petites surfaces, nous les particuliers, nous avons tendance à repousser l’instant ou il faudra mettre les mains dans le cambouis et tondre les 358m² qui nous servent de pelouse.
L’idée que le futur serait enfin à notre porte et qu’il suffirait de la pousser nous envahit alors. Et quel futur, des tondeuses robotisées et écologiques sont déjà opérationnelles à des prix… Ah oui les prix… En jetant un œil rapide, il faut compter environ 1300 euros pour de petites surfaces, comme avec cette Husqvarna (vidéo).

Concernant le vol, certaines intègre des alarmes ou des systèmes à codes pin, qui la rende inutilisable sans le code. Il y a un certain risque pour les surfaces ouvertes sans clôtures.
Dans le modèle au dessus, pour les terrains de 2000m², le prix passent au alentours de 2000€.
Certaines intègrent un système de Mulching, broyant l’herbe pour la rendre plus rapidement assimilable par le sol.
Concernant l’installation, on place un cordon périmètre sur la zone à tondre et le robot se déplace librement à l’intérieur en évitant les obstacles et retournant au point de charge automatiquement.
Les constructeurs mettent en avant le coté écologique, en effet les robots n’utilisent ni huile ni carburants à base de pétrole, seulement de « l’énergie propre », l’électricité. De la recharge sur secteur à l’énergie solaire, il n’y a qu’un pas. Le must du must arrive donc, et c’est Husqvarna qui s’y colle en présentant la première tondeuse robot à recharge solaire. voici la petite vidéo

Vidéo : les fleurs du jardin

, ,

Une petite vidéo comme je les aimes, les couleurs se révèlent au fur et à mesure des plans, une jolie vidéo pleine de subtilités.

Plantez en automne comme une Desperate Housewives

, ,

Voici un site crée par (Vinifhlor?) les professionnels du végétal. Il a pour but « d’éduquer » les gens (les femmes?) aux joies du jardinage.
Au delà du coté, « c’est cool, frais et tendance », il y a un réel contenu derrière, il rappel les bases du jardinage et de la reconnaissance, ça ne fait pas de mal. Il est organisé par grandes familles commerciales ( arbres et arbustes d’ornement, vivaces, annuelles) comme en jardineries.

Le visuel du site est très agréable et simple, les photos sont à la limite du kitsch mais du kitsch soigné, genre Desperate housewives, je me demande d’ailleurs si le choix d’une femme rouquinne tenant une pomme ne serait pas pré-calculé (Marcia cross alias Bree hodge dans la série) .

Je trouve que l’initiative de Viniflhor est assez intérressante et si la communication autour de la sortie du site à suivi, l’impact devrait être perçu par les acteurs de la distribution. Je ne suis pas sur au contraire que les producteurs finançant ce genre de campagnes (cotisation obligatoire ?) y voient un réel intérêt, mais pour la filière, une « rajeunistion » de l’image et de la clientèle est un bon moyen de créer de nouvelles envies et de permettre à des femmes de s’identifier à ces nouvelles jardinières fan de séries américaines de banlieue riche.

Le marronnier d’inde, complétement malade.

,

Arbre commun de nos villes et villages, le marronnier commun connait depuis quelques années les attaques d’un papillon pas vraiment d’ici.
La chute précoce des feuilles est l’un des premier symptômes. Des tracés marrons apparaissent sur le limbe de la feuille et lui donne un aspect « malade ».

Le responsable est la larve d’un papillon (Cameraria ohridella) , elle envahie l’Europe depuis sa découverte en macédoine.
Un projet européen (CONTROCAM) se penche sur les moyens de lutte à employer pour apaiser le phénomène et son expansion fulgurante.
Le deuxième ennemie, plus fréquent est un champignon, le
Guignardia aesculi, les symptômes, sont assez proche de la larve de papillon, mais les tracés sont plus large et étendus. Il est fréquent que la larve et le champignon agissent conjointement, ce dernier profitant de l’affaiblissement de l’arbre pour s’installer.

Comme si cela ne suffisait pas, une nouvelle maladie à été détecté dans le nord de la France, la piste de la bactérie semble être privilégié, probablement un dérivé de pseudomonas syringae. Les symptômes sont des fissures dans l’écorce et un suintement noiratre à hauteur d’un mètre sur le tronc.

Jardin en eveil, new morning

, ,

Semaine assez agitée, loin d’internet je ‘ai pas eu le temps de mettre le blog à jour.
Aujourd’hui, petite vidéo coup de coeur, le jardin filmé à 5H00 du matin.

New Morning from Thomas Lew on Vimeo.