Selon une étude américaine du Centre National de recherche sur l’atmosphère (CNAR) les plantes stressées produisent une substance semblable à l’aspirine. Elle permettrait d’agir sur le métabolisme de celles-ci mais se rependrait également dans l’air ambiant pour atteindre d’autres espèces afin de les alerter du danger. Celles-ci auraient alors la capacité à produire plus de protéines afin stimuler leurs défenses biochimiques et réduire les blessures.

Des études précédentes avaient démontré que les plantes dévorées par les animaux étaient elles aussi capable de produire des substances permettant d’alerter les plantes à proximité.

Concrètement, le résultat de ces études devraient permettre de prévenir attaques et autres maladies des plantes pour les traiter rapidement. Cela pourrait être un indicateur de l’état de santé des végétaux, au même titre que le sont les feuilles morte actuellement.

Tout ça me rappelle un peu le film « phénomènes » sortit au mois de juin, on y voyait les plantes sécréter des substances chimiques afin de se débarrasser de son agresseur, l’homme. Au delà du fait que le film ait été un navet, il y avait tout de même un fond à dominante écologique et une photographie superbe.
crédit photo : 2

6 réponses
  1. agent secret PJB en mission secrete
    agent secret PJB en mission secrete dit :

    en tant que visiteuse sympa, je me dois de laisser un comment sur ton blog…
    les dessins sont rigolos, bien faits et les articles intéressants.
    ayant également vu le film « Phénomènes » (mais avec toi d’ailleurs!)je te trouve un peu dur quant au « navet », je pense surtout que c’est la traduction qui est mal passée…j’attends donc le voir en VO en tous cas le message est passé il faut respecter la nature!
    voila mes occupations intenses chez PJB m’obligent à te laisser..
    biz et bon courage.

    Répondre
  2. Flora A
    Flora A dit :

    Cet article me fait penser à un très bon livre de Jean-Marie Pelt, « Les langages secrets de la nature », qui démontre, entre autres, des systèmes de communications hyper sensibles entre les végétaux. Ce livre est vraiment intéressant, pour ceux passionnés de botanique, la nature a encore bien des secrets…

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.